L’activité de la société SRTPF

VOIR LE CONTENU EN PDF

J’ai reçu une lettre de rappel de SRTPF, qu’est-ce que c’est ?

SRTPF est le Service de Recouvrement du Transport Public Ferroviaire

Certains forums soupçonnent le site www.srtpf.fr d’être un site d’arnaques.

D’après domainbigdata (https://domainbigdata.com/srtpf.fr), ce site a été ouvert le 13 novembre 2011, par SNCF Mobilités.

L’adresse IP est basée en France.

La société Service Recouvrement du Transport Public Ferroviaire (SRTPF) est sise
TSA 20033, 33044 BORDEAUX CEDEX.

Elle appartient bien à SNCF MOBILITES :

https://www.societe.com/societe/sncf-mobilites-552049447.html

L’adresse de réclamation donnée dans les informations légales est la Direction juridique de SNCF Mobilités : https://www.srtpf.fr/assets/1.1/ctx/static/html/popupLegalNotes_fr.html#

La procédure « habituelle» pour régler une contravention est détaillée sur le site sncf.com : https://www.sncf.com/fr/service-client/gestion-litiges/contravention

Vous pouvez ainsi régler votre contravention en ligne : https://www.contravention-sncf.fr/

Si vous contestez devoir payer la contravention (exemple : billet non composté car composteur en panne), vous avez deux mois à compter de l’émission de la contravention pour envoyer une protestation écrite en lettre recommandée avec accusé de réception à SNCF Mobilités, 9 rue Jean Philippe Rameau 93200 SAINT-DENIS.

Au bout de 2 mois d’impayés, le procès-verbal est transmis au procureur de la République. Vous serez alors redevable d’une amende forfaitaire majorée, recouvrée par le Trésor Public pouvant aller de 180€ à 375€.

Les modalités de paiement des PV :

Vous n’êtes pas obligés d’utiliser les services de cette entreprise.Nous avons trouvé d’autres solutions :

Pour le paiement, SNCF renvoie vers  le lien https://www.oui.sncf/aide/reclamation-suite-a-une-contravention

« Vous souhaitez connaître la procédure afin de payer un procès-verbal ?

C’est facile et rapide avec le nouveau service de paiement en ligne sécurisé.

Ou par téléphone au 0820 318 065

De 9h à 18h30 du lundi au vendredi (sauf fériés)

(0,12€ la minute + le prix d’un appel)

Vous pouvez contester votre procès-verbal sur le site de contestation en ligne

Vous pouvez également contester ou régler votre procès-verbal par courrier aux adresses indiquées ci-dessous :

SNCF – CDR – SECTEUR BX
TSA 90031
33044 BORDEAUX CEDEX
Téléphone : 0820 318 065 (0,12€ la minute + le prix d’un appel)
de 9h à 18h30 du lundi au vendredi (sauf fériés)

SNCF – CDR – SECTEUR BZ
TSA 30034
33044 BORDEAUX CEDEX
Téléphone : 0820 318 065 (0,12€ la minute + le prix d’un appel)
de 9h à 18h30 du lundi au vendredi (sauf fériés)

SNCF – CDR – SECTEUR PS

/> TSA 10032
33044 BORDEAUX CEDEX
Téléphone : 0820 318 065 (0,12€ la minute + le prix d’un appel)
de 9h à 18h30 du lundi au vendredi (sauf fériés) »

Les forums :

L’examen des forums nous laisse perplexes. Vous trouverez dans le lien ci-dessous quelques témoignages :

Ce message donne des informations un peu surprenantes au vu de nos recherches :

https://www.signal-arnaques.com/scam/view/158789

Il est vrai que la SNCF a déjà un site pour le règlement des amendes et on peut se demander ce que vient faire dans le paysage ce site.

Ce message est encore plus éloquent :

https://fr.unknownphone.com/search.php?num=0426211600

Ce blog montre bien la situation. Cela concerne aussi les transports parisiens :

https://oliviervagneux.wordpress.com/tag/srtpf/

Ce message est étonnant. Bien qu’étant au Canada, on a refusé sa demande d’annulation !

https://pvtistes.net/forum/vie-quotidienne-et-questions-diverses/151190-truc-de-fada-avec-la-sncf-france-usurpation-didentite.html

Nos conseils :

Si vous avez réellement reçu un PV, nous vous déconseillons tout règlement à SRTPF. Utilisez le site de la SNCF indiqué dans cette page.

Si vous contestez le PV, vous trouverez la fiche service-public.fr qui vous explique comment faire :

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F31852

Si vous êtes victime d’une usurpation d’identité, il faut absolument déposer plainte. Elle sera à joindre à votre contestation.

 

LIRE LA SUITE
Article précédent
Réseau-Stan persiste à tort dans son refus

À voir également…

Menu
Zoom -/+