Arnaque aux diamants, aux options binaires ou au bitcoin

Les conseils
VOIR LE CONTENU EN PDF

Ces placements atypiques génèrent un trouble considérable. Nous avons été contactés par un nombre important de consommateurs. L’ADC France se mobilise !

En préambule, pour que tout soit clair, notre association agit depuis 40 ans pour informer et défendre les consommateurs. Elle a acquis une expérience qui est précieuse pour traiter de gros dossiers. La preuve en a été apportée avec le dossier ARISTOPHIL – 35000 victimes pour 1.3 milliards d’€ en jeu qui dure depuis mars 2015. Vous retrouverez les informations publiques données ( plus de 40 pages ! )

Certains professionnels du droit ont peu ou pas de considération pour le monde associatif… Avant d’émettre des avis, ils feraient mieux de regarder le travail réalisé et de se renseigner… Il est vrai que les tarifs ne sont pas les mêmes. Mais bénévolat ne veut pas dire “amateur” Nous le vivons au quotidien où de soi disant professionnels feraient mieux de faire un autre métier. Il est facile de dénigrer ceux qui travaillent.

Nous attendons que ces professionnels nous montrent qu’ils nous sont supérieurs… Toutefois nous conseillons la prudence à certains d’entre eux qui écrivent des propos qui nous ont quelque peu surpris. Nous dérangeons… Le fait que nous demandons des sommes modestes montrent que nous gérons bien l’association. Cela ne signifie pas du travail bâclé ou mal fait. Quand au contact humain, certaines professions juridiques ont vraiment du mal de communiquer…

Ces informations étant données, place aux informations sur notre aide. Il parait utile de faire le point sur ces dossiers.

  •  Pour les options binaires ou le forex :

C’est la suite d’une grande arnaque qui s’est déroulée de 2010 à 2015. Elle n’est pas finie au vu de nos dossiers mais semble avoir moins de volume que les diamants. Il est à noter que les sites de diamants ferment les uns après les autres. Nous voyons s’ouvrir de nombreux sites dédiés au bitcoin. Nous avons effectué des recherches sur les monnaies virtuelles. Depuis mai 2018, nous avons vu apparaitre les supermarchés de l’arnaque. Tout est bon pour vous arnaquer. L’investissement sur le cannabis thérapeutique semble rencontrer un certain succès au vu du nombre de dossiers ouverts en peu de temps.

https://www.adcfrance.fr/cryptomonnaies/placement-dans-les-monnaies-virtuelles-prudence/

  • Pour les diamants :

Le dossier a commencé réellement en janvier 2016 avec l’apparition de sites proposant des diamants comme investissement sur et très rentables. Ces offres se sont

multipliés et concernent un nombre considérables de sites qui ont tous ou presque le même profil. Les méthodes utilisées ont été variées. Cela a été d’envoi de mail publicitaires, de publicités sur les chaines de télévision, de pop up sur certains sites ou de sites d’accroche renvoyant vers le site vendeur.

Devant cette explosion, nous avons commencé dés juillet 2016 à faire des recherches que nous avons multipliées à partir de mars. Il y a actuellement sur le site https://www.adcfrance.fr plus de 25 enquêtes recensant plus de 100 sites !

Vous les retrouverez avec le lien ci-après qui recense toues les enquêtes sur les placements atypiques :

https://www.adcfrance.fr/les-conseils/placements-atypiques-prudence/

Ce travail très important est repris dans un article en anglais publié par le journal israélien “the times of Israël” du 4 janvier 2018 que nous publions ci-dessous :

Les diamants sont les meilleurs amis des escrocs

Par ailleurs, un important article est paru dans l’EST REPUBLICAIN du 14 janvier que nous reproduisons ci-dessous :

L’article de VOSGES MATIN du 14 janvier 2018

Devant l’amplitude et la gravité de la situation, nous avons mis en place un dispositif spécial pour les consommateurs concernés qui est le suivant :

Nous demandons l’envoi par courrier postal de la copie de certains documents dont la liste est communiquée ci-dessous :

  •  Copie du ou des contrats
  •  Copies de la ou des factures
  •  copies de tous les documents en relation avec le paiement et notamment les RIB ( très important )
  • Copies des mails en relation avec les paiements

Depuis la création de cette page, nous avons effectué des recherches sur plus de 600 sites que vous allez retrouver dans le lien ci-dessous :

https://www.adcfrance.fr/cryptomonnaies/monnaies-virtuelles-la-liste-noire-de-ladc-france/

Par contre, compte tenu de l’opacité totale sur l’arnaque aux options binaires, il faut nous envoyer la totalité des documents. Nous gérons des dossiers sur des dizaines de sites. Dans pratiquement tous les cas, nous avons la preuve des liens entre les vendeurs de diamants et ceux des options binaires. Nous devrions pouvoir associer les victimes aux actions sur les diamants. La situation est exactement identique avec les sites dédiés au bitcoin.

Nous avons noté l’apparition de nouveaux sites proposant une multitude de placement dont un grand nombre sont bien connus des consommateurs ( PEA, immobilier, vin, vaches laitières, loi Girardin, investissement en Corse, d’autres plus exotiques comme les joueurs de football, l’intelligence artificielle ou la spéculation sur l’énergie.

L’ensemble de ces documents ( si on les a ) est à envoyer à

ADC France ,
3 Rue Guerrier de Dumast,
54000 NANCY

Chaque dossier fait l’objet d’un examen attentif et tous les éléments nouveaux sont mis sur la page dédiée au site concerné. Le moteur de recherceh de notre site présent en plusieurs endroits vous permettra de trouver facilement l’article relatif à votre site.

Nous nous sommes constitués partie civile dans plusieurs informations judiciaires en cours pour lesquelles nous avons des adhérents. Cette démarche est déjà faite notamment pour stock diamond limited, certains sites du réseau TIMSIT, Vendôme tradition, Diamantin ou OWT.

Pour les consommateurs qui ne sont pas directement reliées à ces procédures, plusieurs dépôts de plainte ont été fait le 4 février 2018 pour chaque entité identifiée. Nous avons connaissance de plusieurs enquêtes pénales en cours. Si le site ou la société venderesse sont concernés par les enquêtes judiciaires ouvertes non identifiées lors de la constitution de partie civile, bien évidemment ces consommateurs seront alors rattachés

Nous faisons une information régulière pour les personnes concernées par l’action. Le contenu actuel fait 80 pages sans compter les informations données pour les dossiers gérés par un(e) juge d’instruction.

Une adresse mail spéciale a été créée : placement@adcfrance.fr. Nous vous demandons de l’utiliser pour les contacts avec nous. Vous aurez des réponses rapides à vos questions.

Nous avons créé des mailing list par action pénale. Vous êtes donc, après adhésion intégrés dans deux mailing list :

  • La première intègre les victimes de tous les sites franco-israéliens.
  • La deuxième concerne exclusivement les adhérents concernés par une procédure pénale.

Ce travail est fait en collaboration avec Maitre Arnaud Delomel, avocat au barreau de Rennes qui intervient à nos côtés depuis 2015 et nous représente dans les dossiers ARISTOPHIL, ARTECOSA, STOCK DIAMOND LIMITED, SAS DIAMANTIN, OWT ou le réseau TIMSIT. Vous pouvez découvrir l’activité de Maitre DELOMEL en visitant son site : Arnaud DELOMEL Avocat au Barreau de Rennes

Nos interventions dans les informations judiciaires vous éviteront de chercher un avocat ou de faire des démarches pour être dans le dossier du ou de la juge d’instruction.

En ce qui concerne les crypto monnaies, les sites www.coinquick.net et ldc-crypto.com sont les pires de tous les sites sur lesquels nous avons fait des recherches. Le but de notre action est de mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la défense de vos intérêts. Nous avons acquis depuis plusieurs années une réelle expérience sur des dossiers d’une rare complexité.

Par ailleurs, l’association existe depuis avril 1979 et nous intervenons dans de nombreux domaines. Cette page évoluera avec le temps et sera mise à jour au fur et à mesure que cela sera nécessaire. Nous vous remercions de nous choisir car nous envisageons plusieurs solutions dont certaines peuvent être très complexes. Plus nous serons nombreux, plus nous pourrons gérer ce dossier avec un coût réduit.

Vous pouvez nous aider simplement. Il suffit de relayer notre action sur les réseaux sociaux car souvent les victimes ne savent pas à qui s’adresser.

Conclusion :

Ces sites appartiennent à plusieurs réseaux internationaux. Ils gèrent des sites arnaquant les consommateurs dans de très nombreux pays. Nous vous déconseillons tout achat sur les sites cités dans notre liste noire. Il est à noter les liens financiers multiples existant entre plusieurs sociétés parfaitement identifiées pour les quels des actions ont été lancées par notre association.

Si vous avez effectué un investissement sur ces sites, vous pouvez nous contacter à l’adresse    placement@adcfrance.fr.  Il faudra simplement nous indiquer le nom du site et nous joindre dans votre mail les RIB que vous avez utilisés pour faire les règlements.

L’association fera le maximum pour vous aider. Il vous sera simplement demandé une adhésion à 47 € incluant l’abonnement à notre revue trimestrielle dont vous trouverez un numéro dans le lien ci-dessous :

Les conseils pratiques pour la gestion d’un litige

La revue ANTIPAC n° 142

L’apparition de l’ADC France :

La revue Antipac n° 149

Vous pouvez la réaliser avec le lien sécurisé ci-dessous :

https://www.adcfrance.fr/agir-avec-ladc/devenir-adherent/

LIRE LA SUITE
Menu
Zoom -/+